Bakary FOFANA
Siège de la CENI

Bakary FOFANA

Président de la CENI

Siège de la CENI

Le commissaire Mamadou Pathé Dieng, Directeur du département Etude et Sensibilisation de la Commission électorale nationale indépendante (CENI), vient d’obtenir le grade de Facilitateur-Accréditeur BRIDGE (Bâtir des ressources en démocratie, gouvernance et élection).

Une première pour un Guinéen.

Pour célébrer cette promotion, la CENI a organisé ce vendredi 10 février, dans la salle des fêtes de l’Université Gamal Abdel Nasser de Conakry, la cérémonie de remise officielle du certificat Facilitateur-Accréditeur Bridge au commissaire Pathé Dieng. Etaient présents à cette cérémonie : les commissaires de la CENI, les représentants des partenaires techniques et financiers, de la Société civile, des parents et amis de l’heureux récipiendaire.

Le représentant résident de OSIWA en Guinée, Ibrahima Ahmadou Niang, expert en BRIDGE, n’a pas tari d’éloges à l’endroit du commissaire Pathé Dieng. Selon lui, M. Dieng est compétent, discret, sage. Même qu’il a une bonne attitude, un bon comportement, une grande qualité humaine. M. Niang a salué la détermination  du Président de la CENI à renforcer davantage la capacité des commissaires et autres acteurs du processus électoral en Guinée. 

L’honorable Aliou Condé, député UFDG (Union des forces démocratiques de Guinée), se dit heureux chaque fois que l’on magnifie le talent d’un compatriote. Pour lui, c’est la Guinée qui gagne et elle doit en être fière. Il dit avoir grand espoir que d’autres Guinéens obtiendront de telles distinctions voir plus pour le bonheur de la jeune démocratie guinéenne.

Très heureux, l’ancien ministre, Thierno Aliou Baniré Diallo, a témoigné qu’il a découvert le talent de Pathé Dieng il y a plusieurs décennies alors qu’il était ministre de l’Enseignement supérieur. « En 1998, alors que le dialogue politique a débouché sur un accord de parité pour la composition de la toute nouvelle CENI, la mouvance d’alors a eu des difficultés dans le choix de ses 10 représentants. Il fallait trouver des Guinéens capables, mais aussi représentatifs des bords politiques respectifs. En tant que membre du bureau politique du PUP (parti de l’unité et du progrès) d’alors, j’ai demandé un seul poste sur les 10 et j’ai choisi Pathé pour l’occuper ». Il se dit heureux que l’histoire lui ait donné raison aujourd’hui.

Très ému, le commissaire Mamadou Pathé Dieng a remercié le Président de la CENI, les commissaires, le personnel d’appui de la CENI et tous ceux qui ont contribué à cette consécration. Il a déclaré : « Je me rappelle que c’est un soir d’octobre 2007 que Thierno Aliou Baniré Diallo, membre du bureau politique du PUP, ouvrait pour moi un boulevard ». M. Dieng a exprimé sa reconnaissance à l’UFDG et à son président Cellou Dalein Diallo pour l’avoir choisi pour être reconduit à la CENI en 2012, lors de la dernière recomposition de l’institution. « Je reste reconnaissant à ce parti et à son président pour m’avoir donné l’occasion de faire valoir notre expertise sans contre parti aucune et de me mettre au service de mon pays ainsi que des citoyens d’autres nations ». M. Pathé Dieng a rappelé que le BRIDGE est le programme le plus complet en administration électorale utilisant une méthode pédagogique pour adulte. Même qu’il est utilisé dans plus de cent pays de par le monde. « La CENI en tant qu’organe de gestion des élections a l’obligation de traduire en acte concret l’ensemble des principes qui régissent une administration électorale. Des principes qui sont entre autre : l’indépendance, la transparence, l’intégrité, le professionnalisme et le souci de faire mieux ». 

Le Président de la CENI, Bakary Fofana, a exprimé sa satisfaction pour cette distinction à l’un de ses proches collaborateurs. Il a félicité M. Ibrahima Amadou Niang pour son accompagnement. « Ibrahima Amadou Niang nous a permis de réaliser une décision. En 2014, au lendemain des législatives, nous avons lancé modestement la formation BRIDGE avec comme cheville ouvrière Jacques Gbonimy et Pathé », a rappelé M. Fofana. Selon lui, le but était d’avoir en Guinée à la fin de 2016, un facilitateur accréditeur. Il ajoute que c’est un avantage et une joie d’avoir Pathé parmi nous. Car, dit-il, c’est un intellectuel rigoureux, très disponible. Le Président de la CENI promet de continuer l’œuvre afin d’avoir d’autres Guinéens facilitateurs accréditeurs et même experts en BRIDGE.

La CENI, lauréate du Prix de la meilleure gouvernance institutionnelle

En marge de la célébration de la promotion du commissaire Pathé Dien, l’ONG COPE Guinée a décerné à la CENI le Prix de la meilleure gouvernance institutionnelle. Le Président de la CENI a reçu ce prix des mains du président de cette ONG. Un prix qui récompense tous les efforts déployés par l’institution électorale guinéenne dans l’organisation des élections législatives de 2013 et de l’élection présidentielle de 2015.

Un cocktail a mis fin à cette cérémonie. 

Alhassane Barry